Observatoire Gravitaire Géoazur-en Observatoire Gravitaire Géoazur-fr
[Observatoire Gravitaire Géoazur] Monitoring
Monitoring

Research Studies by S. Zerathe and T. Lebourg, Geoazur, UNS, Nice, France.

Zone 1, secteur 1

L’écaille rocheuse du secteur 1 a été équipée en octobre 2009 par la société MYOTIS d’un système de mesure et de surveillance multi-instruments reliés à une centrale d’acquisition. L’ensemble du système est permanent et autonome, d’un point de vue alimentation (par batterie et panneau solaire) et d’un point de vue de l’envoi des données au laboratoire (par GSM). L’instrumentation, illustrée Figure 1, se compose de :

- huit extensomètres base courte (précision à mentionner), dont quatre implantés sur les fractures « relais » latérales et quatre en partie supérieure de l’écaille, au niveau de la fracture ouverte ;
- six géophones (échantillonnage de 500Hz), dont trois implantés sur l’écaille rocheuse et trois sur le canal du Foulon ;
- trois inclinomètres biaxe (incertitude 10-5 rad), dont un implanté sur l’écaille, un sur l’éponte amont de la fracture ouverte et un 30 m en amont, au dessus d’une fracture secondaire ;
- une station d’acquisition autonome ; batterie, panneau solaire, GSM, sonde température air et sonde de température rocher (précision à mentionner).

La périodicité des mesures de déformation et d’enregistrement des extensomètres et inclinomètres est paramétrable et fixée, dans un premier temps, à une donnée toutes les 5 minutes. L’écoute micro-sismique est continue et s’effectue à un échantillonnage de 500Hz. Il est prévu d’ajouter sur ce secteur un système de tomographie électrique permanent (dispositif de 96 électrodes sur 480 m de long) programmé pour des mesures quotidiennes.

Zone 1, secteur 2

Les écailles rocheuses imbriquées et les masses en « touche de piano » du secteur 2 ont été également équipées en octobre 2009 d’un système de mesure et de surveillance multiparamétrique autonome. L’instrumentation, illustrée Figure 2, se compose de :

- huit extensomètres base courte (précision à mentionner), dont quatre implantés au niveau de la fracture ouverte aval et trois au niveau de la fracture ouverte supérieure et un témoin ;
- trois extensomètres base longue (précision à mentionner), chacun d’eux implanté entre les épontes des crevasses qui individualisent les blocs en touche de piano ;
- trois géophones (échantillonnage de 500Hz), dont un implanté sur l’écaille rocheuse la plus aval et deux implantés de part et d’autre de la fracture ouverte supérieure (écaille très menaçante) ;
- un inclinomètre biaxe (incertitude 10-5 rad), implanté sur l’écaille principale, en amont de la fracture ouverte inférieure ;
- une station d’acquisition autonome ; batterie, panneau solaire, GSM, sonde température air et sonde de température rocher (précision à mentionner).




Figure 1 et Figure 2 : Blocs diagrammes schématiques des écailles rocheuses imbriquées zone 1 secteur 1 et secteur 2 montrant l’implantation des différents instruments



Analyse préliminaire des données

L’analyse des données et la caractérisation de l’activité du site est encore relativement limitée ici par le faible recul temporel depuis l’instrumentation du site. Néanmoins les mesures extensométriques sur les écailles rocheuses accusent dans l’ensemble des vitesses de déformation de l’ordre du mm.mois-1.