Observatoire Gravitaire Géoazur-en Observatoire Gravitaire Géoazur-fr
[Observatoire Gravitaire Géoazur] Le Golfe de Corinthe
Le Golfe de Corinthe

Travaux de Recherche par T. Lebourg, S. El Bedoui, A. Deschamps et Y. Guglielmi, Géoazur, UNS, Nice, France.

Le Golfe de Corinthe (Grèce) est le rift continental le plus actif en Europe, avec une vitesse de déplacement de 16 mm an-1 (P. Briole et al, 2000).

C’est un fossé d’effondrement N120 constitué de failles normales E-W avec un pendage de 50/70° vers le centre du golfe (T. Doutsos et G. Poulimenos, 1992), connectées par une zone de transfert N-S (N. Flotté et al, 2005). Les failles E-W visibles en surface sont contraintes en profondeur par tomographie sismique (D. Latorre et al, 2004), et présentent une hypothétique surface de connexion horizontale atteignant 4 à 10 km de profondeur du sud vers le nord (A. Rigo et al, 1996).

En raison de la forte activité sismique, la côte est soumise à un très fort risque de glissement de terrain. I.K. Koukouvela et T. Doutsos, 1997, et C. Galloussi and I.K. Koukouvelas, 2007 ont montré qu’il existe un lien net entre les failles actives et la localisation des glissements de terrain le long des côtes nord et sud. D’une façon générale, les rapports entre ces deux phénomènes sont liés à :

- les secousses du sol durant l’activité sismique,
- la modification du paysage associée aux décalages de surface, ce qui pourrait entraîner une perte d’équilibre,
- le réseau de structures.

Les glissements de terrain de Panagopoula (côte sud) et de Sergoula (côte nord) sont présentés dans cette section.