Synthèse
Travaux de Recherche par T. Lebourg et B. Fresia, Géoazur, UNS, Nice, France.

jeudi 10 décembre 2009 par Wanda BEROLO

traduction [English ] [français ]

Le glissement de terrain de Vence est un glissement rotationnel d’une quinzaine de mètres de profondeur, régulé par l’hydrologie du secteur caractérisée par la coexistence de deux nappes souterraines, et contraint entre deux accidents majeurs.

Le glissement se fait à l’interface entre un mélange de sables et d’argiles très perméables, accueillant une nappe libre, et des calcaires fracturés et faillés, moins perméables mais permettant les transferts de fluides en profondeur.

Le glissement est régit, principalement, par les déplacements de fluide dans les sables et les échanges entre les nappes profondes et superficielles, par le biais des failles, créant la déstabilisation du versant en changeant ses critères de stabilité.

Il est intéressant de noter que les sables argileux composant le glissement présentent de fortes variations de faciès à l’interieur de la masse. Ces variations jouent un rôle important dans les circulations de fluides à l’interieur du versant et dans les mouvements du glissement.

Coupe longitudinale interprétative du versant montrant les variations latérales de faciès des sables argileux